--------------------
- Mechanical stress in the inner bark of 15 tropical tree species and the relationship with anatomical structure doi link

Auteur(s): Lehnebach R., Doumerc Léopold, Clair B., Almeras T.

(Article) Publié: -Botany / Botanique, vol. p. (2019)


Ref HAL: hal-02368075_v1
DOI: 10.1139/cjb-2018-0224
Exporter : BibTex | endNote
Résumé:

De récentes études ont mis en évidence que l'écorce interne est impliquée dans le maintien de la posture des tiges inclinées grâce à l'interaction entre la croissance radiale du bois et l'extension tangentielle d'un réseau de fibres en treillis dans l'écorce. L'évaluation de l'étendue taxonomique de ce mécanisme requiert une analyse plus importante de la diversité des structures anatomiques et des états de contrainte de l'écorce. L'état mécanique de l'écorce a été mesuré chez 15 espèces tropicales de diverses familles botaniques sur des arbres adultes verticaux, et mis en relation avec sa structure anatomique. Des contraintes longitudinales significatives ont été mises en évidence chez la plupart des espèces. Selon l'espèce, ces contraintes consistaient soit en une tension soit en une compression. La contrainte de tension longitudinale, observée ici sur diverses familles botaniques, était toujours associée à des fibres arrangées en treillis et une forte dilatation des rayons. La tension la plus forte a été mesurée chez les espèces cumulant la structure de fibres en treillis et la présence de couches gélatineuses. La contrainte de compression est typiquement associée à une grande quantité de sclérites, suggérant que la différenciation de sclérites est potentiellement impliquée dans la genèse de contraintes longitudinales de compression dans l'écorce. Chez les espèces, présentant à la fois une structure de fibres en treillis et une quantité significative de sclérites, le signe de la contrainte longitudinale pourrait dépendre de la balance entre ces deux mécanismes.



---------
fichier pdf