feed ical google calendar

(1) Presentation(s)

-

Jeu. 10/02/2022 14:00 Amphi Jean Jacques Moreau, Bâtiment 2, RdC

Séminaire
LACAZEDIEU Elisabeth (ENS cachan)
Problèmes d’évolution en présence de points singuliers : applications en interactions fluide structure

Sommaire:

Les systèmes réels, sièges d’interactions fluides structures, sont constitués de milieux hétérogènes soumis à des sollicitations externes complexes ; la résolution de problèmes d’évolution requiert la
modélisation de leur comportement au voisinage de points singuliers. Il peut s’agir d’interfaces matérielles comme des surfaces libres, de puits ou de sources, ponctuels ou répartis, et leurs effets peuvent être perçus à différentes échelles. Plusieurs stratégies sont proposées pour aborder les analyses de stabilité et différentes situations critiques sont illustrées. La réduction de la dimension est également considérée avec des méthodes appropriées pour utiliser la connaissance accessible et les données mesurables en fonction de l’importance de la non linéarité. Dans certains cas, en présence de milieux poreux, on a recours à l’homogénéisation, en mécanique des sols par exemple. Plus récemment, des algorithmes par réseaux de neurones ont été intégrés à des modèles physiques pour les corriger par assimilation de données. L’identification inverse peut être combinée à des approches directes dans le cadre de la détection de défauts ou de l’évaluation de charges. Les exemples d’applications sont issus de projets à visées industrielles faisant intervenir des problèmes de statique ou de dynamique sur des temps longs ou courts. On peut citer la stabilité dynamique des échangeurs de chaleur, la maîtrise de la dispersion de polluants, l’optimisation de la performance de parcs de production d’énergie éolienne terrestres ou offshore, la tenue mécanique d’ouvrages d’art en air ou en eau, le dimensionnement de barrages au séisme, l’adaptation de forme de pales par morphing et contrôle actif, le dimensionnement de technologies prothétiques ou orthétiques autoadaptatives, la conception
de systèmes mécaniques actifs capables de s’adapter à leur environnement de manière optimale en temps réel ou encore la fabrication de matériaux fonctionnalisés optimisés à l’aide de traitements avancés. Ils concernent les secteurs de l’énergie, transport terrestre, aérien ou maritime, génie civil ou biomécanique. Les travaux présentés s’inscrivent dans le cadre plus large de projets visant à réduire les incertitudes sur les points de fonctionnement de systèmes de grandes dimensions ; ils utilisent notamment la virtualisation et l’intégration des modèles à des jumeaux numériques couplés aux systèmes réels pour prédire et améliorer leur comportement. Ils associent le calcul intensif et la réduction de modèle dans un cadre déterministe ou stochastique afin de résoudre des problèmes couplés multi-physiques multi-échelles.


Pour plus d'informations, merci de contacter Gibier F.