Laboratoire de Mécanique et Génie Civil


Nos tutelles

CNRS

Structures associées

École Doctorale

Composantes d'enseignement

Rechercher





INTRANET


AIGLE


Accueil > À la une

Etudier les toiles du passé pour comprendre le vieillissement des éco-matériaux du futur

par F.Gibier - publié le


La conception de nouveaux éco-matériaux à partir de sources organiques renouvelables, comme le lin, pose la question de leur vieillissement et de leur durabilité dans le temps. Pour y répondre une équipe d’INRAE, de l’université Bretagne-Sud, du CNRS*, de l’université de Montpellier, du synchrotron SOLEIL, de l’université de Camerino (Italie) et du laboratoire de résonance magnétique « Capitani-Segre » du CNR (Italie), a étudié les fibres de lin issues des toiles de quatre tableaux italiens datés entre le XVIIe et le XVIIIe siècle. Leurs résultats, publiés le 7 novembre dans Journal of Cultural Heritage, montrent que les changements environnementaux (température, taux d’humidité) mais aussi certains traitements de conservation qu’ont pu subir les tableaux au cours des siècles, ont dégradé les fibres de lin. Ces résultats permettent de mieux comprendre le comportement que pourraient avoir les fibres dans les écomatériaux mais donnent également de précieuses informations pour la préservation et la conservation d’objets historiques.

Retrouvez l’intégralité de ce communiqué de presse sur le site de l’INRAe.


Légende : "San Cristoforo", du peintre Giulio Benso (1592-1668), huile sur toile cm. 74x90 (inv. 162) en provénant de la colletion du professeur Antonio Ceci (1920).